[Recit] Gorgo veut imposer sa puissance culturelle, Niveau immortel

 

Ce récit a initialement été écrit par Darkheaven59 le 08/05/2017

Paramètres de la partie :
Civilisation : Gorgo
Adversaires : Aléatoire – 7 IA et 12 Cités-États
Carte : Continents
Taille : Normale
Vitesse : Normale
Difficulté : Immortel (9)
Avancées : Aucune (Village tribaux et Barbares actifs)


I. Des spartiates opportunistes

Conscients de notre désavantage initial, nous devons faire preuve d’audace en allant agresser nos ennemis dès que possible. Avant toute chose, il faut évidemment explorer les alentours de notre Capitale Sparte et surtout chasser les quelques Barbares qui pourraient perturber l’ascension de notre civilisation. C’est pour cela que nous allons former trois unités de Frondeurs qui dans un premier temps iront à la rencontre de nos voisins et trouver des Merveilles Naturelles ainsi que des villages bienveillants.

Nous découvrirons d’ailleurs, proche de notre capitale les Cités-États d’Hattusa (scientifique), de Kaboul (militariste) et de Zanzibar (commerciale). Les Arabes et les Sumériens sont rencontrés également et se montrent déjà hostiles envers les Cités-États nommées précédemment.

Nous profitons de notre Doctrine joker pour améliorer notre économie qui en a bien besoin. Des Bâtisseurs vont également nous aider à améliorer notre terrain afin d’entreprendre rapidement la création d’un Colon.

Nous aurons aussi l’occasion d’adopter le Panthéon de cercle de pierres qui nous permet ainsi de profiter de nos nombreuses carrières de pierres en ayant un bonus de Foi.

Nos voisins sont bien trop occupés à agresser les Cités-États, qu’ils en négligent la défense de leur Colon. Ainsi, nous avons l’occasion de libérer l’un d’entre eux, capturé par les Barbares.

Nos avancées technologiques nous permettent de former des Hoplites redoutables et nous profitons de nos richesses pour nous payer une unité opérationnelle rapidement.

Nous ne pourrons éviter malheureusement le pillage de nos terres par des Cavaliers barbares malgré la présence de notre unité d’Hoplites. Cela retarde notre croissance, mais nous permet aussi de prendre de l’expérience et d’amasser de la Culture à chaque unité tuée.

La découverte du Tir à l’arc nous permet d’améliorer nos trois unités de Frondeurs en Archers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pouvons fonder notre deuxième ville Knossos, au nord de Sparte, sur la côte. Nous parvenons difficilement à vaincre les Barbares qui viennent de l’Ouest de notre Capitale.

Nous commençons notre immersion dans le territoire ennemi en provoquant les Arabes avec la fondation d’une troisième ville, Éphèse, grâce à leur Colon délivré il y a quelque temps.

Nous rasons finalement le Camp Barbare dangereux à l’Est et découvrons une portion de territoire insoupçonnée. Ce sera l’occasion de fonder une autre ville.

Notre campus s’est terminé à Sparte et cela nous permet, avec l’aide d’une Doctrine, de faire la course en tête pour dénicher un illustre scientifique.


II. L’agression commence

En l’an 2160 av JC (tour 47), nous parvenons à rentrer dans l’Ère Classique grâce à la découverte de la Philosophie qui nous permet d’enrichir nos Doctrines. C’est bien évidemment la République Classique qui est choisie.

Alors que les Arabes avaient échoué à conquérir Hattusa, ils s’en prennent désormais à Kaboul. Nous profitons de leur offensive pour leur déclarer une petite guerre surprise.

Une alliance est liée quelque temps plus tard avec Hattusa et va ainsi nous permettre d’affronter plus sereinement notre ennemi. Des unités d’Hoplites sont en formation un peu partout dans les villes de notre empire.

Une quatrième ville est fondée à l’Est d’Éphèse et Nord de KaboulAthènes.

La Cité-État de Jérusalem bien plus au Sud et alliée avec les Arabes nous déclare la guerre.

Nous en profitons pour devenir allié nous aussi avec une autre cité état, Kaboul.

Corinthe est fondée à l’Est de Sparte et devient notre cinquième ville.

 

Avec l’aide de Kaboul, nous nous emparons de la ville arabe de Hattin. Cette ville dispose déjà d’un Lieu saint et est fournie en Bananes et surtout en Cacao.

La découverte du Travail du fer nous permet d’améliorer notre unité de Guerriers en Spadassins.

 

 

 

 

 

En l’an 1160 av JC (tour 72), c’est au tour de La Mecque d’être conquise par notre redoutable armée.
Notre ami Saladin nous propose un pont d’or pour achever cette guerre mais nous sommes trop bien lancés pour nous arrêter en si bon chemin.

Notre premier scientifique illustre apparaît à Sparte et nous permet de débloquer deux Eurêka et une Inspiration, de quoi rattraper notre retard.

Nous devenons alliés avec notre troisième Cité-État voisine, Zanzibar.

 


III. Les arabes impuissants

En l’an 900 av JC (tour 80), nous capturons la capitale ArabeLe Caire. Notre puissance fait des ravages.

À l’Est d’Athènes, des troupes Barbares se pointent et nous devons détourner une unité d’Hoplites pour les faire cesser leurs activités.
Pergame est fondée tout à l’Est de notre territoire et constitue ainsi notre neuvième ville (conquêtes incluses).

En 825 av JC, nous rentrons dans l’Ère Médiévale grâce à la découverte de la Mécanique. Cette avancée nous permet d’améliorer une unité d’Archers en Arbalétriers.

Avec la conquête de la dernière ville ArabeDamasSaladin doit s’avouer vaincu.
Gilgamesh n’apprécie pas du tout notre attitude et dénonce notre comportement.

Nous en profitons pour explorer le Sud du continent et après avoir frôlé les frontières de Jérusalem (religieuse), nous découvrons une nouvelle Cité-État Mohenjo Daro (culturelle).

En 600 av JC (tour 92), notre expédition au sud du continent nous permet de découvrir les frontières sumériennes et une première cité, Nippur, qui sera notre prochaine cible.

Nous lançons l’assaut malgré la présence d’unités de Jérusalem, alliée à notre ennemi sumérien.
Pendant ce temps à l’Est d’Athènes, nous avons sous-estimé la présence Barbare et nous connaissons quelques difficultés pour nous en défaire.

À la faveur de nouveaux Émissaires, nous parvenons à devenir allié avec une autre Cité-ÉtatMohenjo Dako.

La prise de Nippur tarde à cause des troupes de Jérusalem mais nous parvenons à garder l’intégralité de notre armée.

 

En 250 av JC (tour 106), nous parvenons enfin à capturer la ville sumérienne.

Pendant ce temps, nos nombreuses villes se développent et nous permettent d’amasser des richesses qui nous permettent d’améliorer nos nombreuses unités militaires.

Nous venons enfin à bout du Camp Barbare à l’est d’Athènes et nous y envoyons un Colon pour occuper le terrain et fonder une nouvelle ville.

Nous capturons un Colon errant sumérien au large de Nippur.


IV. Gilgamesh résiste quelques temps

En l’an 1 ap JC (tour 116), nous rentrons dans l’Ère de la Renaissance grâce à la découverte du Dogme de l’Exploration qui nous permet également de former un gouvernement plus fourni de République Maritime.

Érétrie est fondée sur la côte Est de notre continent. C’est notre douzième ville.

Eridu est conquise en l’an 150, au large de Jérusalem. Nous pouvons ainsi diriger notre armée vers les villes importantes de notre ennemi.

Nous devenons alliés avec une nouvelle Cité-ÉtatKumasi (culturelle).

Pharsalos est fondée au Nord-est de Jérusalem.

Nous approchons de la capitale sumérienne, Uruk. Celle-ci sera difficile à conquérir sans arme de siège et c’est pour cela que nous achetons une Catapulte dans notre ville la plus proche du conflit.

En l’an 475, un marchand illustre va nous permettre d’accélérer notre économie.

En l’an 600 (tour 141), nous faisons tomber la capitale sumérienneUruk. Nous nous dirigeons désormais vers Kich, renforcé d’unités militaires améliorées comme les Bombardes.

Nous rencontrons au même moment les Français qui viennent à notre rencontre au large de Pergame. Nous allons tout mettre en œuvre pour nous aussi découvrir un nouveau continent grâce des unités maritimes actuellement en formation.

En l’an 740, Kich est elle aussi conquise par notre armée de plus en plus puissante. Il ne reste plus qu’une seule ville aux Sumériens et notre allié, Kumasi, a déjà commencé le travail.


V. A la rencontre d’autres terres

Sans surprise, nous nous emparons de la dernière ville sumérienne, Ur. À noter que nous en profitons pour rencontrer une Cité-État tout au Sud de notre continent, La Venta.

En l’an 840, les Égyptiens découvrent eux aussi notre continent. Et en 960, nous rentrons dans l’Ère Industrielle grâce à la découverte de la Balistique.

À noter que notre réseau commercial est très performant et grâce à l’aide de Doctrines utiles, nous arrivons à amasser plus de 200 or par tour.

La Cartographie, est enfin découverte en l’an 1070 et va nous permettre d’acheminer nos nombreuses unités militaires vers l’autre continent.
Nos troupes ont finalement approché une île remplie de Barbares et de villages esseulés. Nous allons y envoyer quelques Colons pour exploiter les ressources de luxes.

C’est en l’an 1110 que nous rencontrons de nouvelles civilisations, les Chinois puis les Aztèques et enfin les Espagnols. Ce sont à priori les Aztèques les plus dangereux.

Des échanges commerciaux sont établis afin d’amasser le plus possible de ressources de luxe.

En l’an 1200 (tour 181), nous avons désigné notre prochaine cible, les malheureux Chinois installés au Nord de l’autre continent. Toutes les autres civilisations nous dénoncent, car ils craignent que leur tour arrive bientôt…

Il ne faudra pas longtemps pour que Taiyuan tombe entre nos mains et que nous puissions disposer ainsi d’une première base de débarquement sur ce nouveau continent.


VI. Les chinois écrasés

En l’an 1250, nous rentrons paisiblement dans l’Ère Moderne avec la découverte de l’Acier.

Les troupes chinoises sont débordées et ne peuvent que constater notre puissance. Ceux-ci tentent un coup de malice en acheminant rapidement de nombreux émissaires à Kaboul pour que cette Cités-États, en plein cœur de notre territoire, nous déclare la guerre.

En 1300, nous capturons leur capitale, Xian. En 1330, deux nouvelles villes sont conquises.

En 1370, nous approchons de la ville française d’Amboise et déclarons la guerre à Catherine de Médicis puisque sa ville est sur le passage qui nous mène aux dernières cités chinoises.

En 1390 (tour 200), nous nous emparons facilement d’Amboise.

En 1440, nous nous emparons des deux dernières villes chinoises.
Nous finissons notre première merveille mondiale, l’Université d’Oxford, qui améliorera nos recherches scientifiques.

En 1470, nous rentrons dans l’Ère Atomique. Nous établissons un parc national près d’Uruk.

En 1490, une grande ville française, Bordeaux, est capturée par nos forces armées.


VII. Paris ne résiste pas

En 1515, nous capturons la capitale française, ParisMarseille et Toulouse seront conquises à leur tour en 1535.

Nous continuons de développer notre empire en aménageant nos nombreuses ressources et en fondant d’autres villes dans les terres non encore habitées.

En 1570, Catherine de Médicis doit s’avouer vaincue. Nous nous dirigeons désormais vers notre prochaine cible, les Espagnols.

En 1580, nous passons à l’offensive et franchissons les frontières espagnoles.

Après une farouche résistance des Espagnols avec une armée aussi avancée que la nôtre, nous parvenons à rentrer dans une première ville, Carthagène, en 1615.

Nous adoptons la Démocratie en 1635. Séville est capturée à son tour.

Notre économie est puissante et nous avons +500 or/tour désormais.

Nous approchons des dernières grandes villes espagnoles et notamment la capitale Madrid.


VIII. L’Espagne piétinée

En 1655, nous capturons Madrid et Bilbao et l’empire espagnol est considérablement diminué.

En 1675, La Corogne et Cordoue tombent également entre nos mains.

En 1710, nous rentrons dans l’Ère de l’Information. Nous capturons d’autres villes espagnoles et décidons de faire la paix avec eux en leur laissant une petite ville, Barcelone. Nous allons désormais nous concentrer sur les Égyptiens, devenus assez puissants.

En 1730, nous lançons l’assaut contre deux villes égyptiennes simultanément. Les Lance-roquettes à notre disposition nous permettent de détruire les murs de ces villes assez rapidement.

En 1735, Sais et Memphis sont ainsi capturées facilement.

En 1750. Ra-Kedet, capitale de notre ennemi, est à son tour conquise.

En 1760, nous libérons la Cité-États de Stockholm (scientifique) des mains des Égyptiens.


IX. Cléopâtre n’a pas eu le temps de respirer

Notre armée continue de fondre sur les terres égyptiennes et capture de nombreuses villes. Au passage, nous libérons la Cité-État de Vilnius (culturelle) en 1780.

En 1790, nous sommes assez avancés dans notre guerre contre les Égyptiens pour nous permettre de passer au prochain ennemi, les Aztèques. Notre supériorité technologique devrait nous aider à plier l’affaire assez rapidement.

Les Aztèques nous donnent du fil à retordre en venant à bout de quelques-unes de nos unités, mais nous allons pouvoir rassembler nos forces suite à la décadence de l’empire Égyptien.

En 1808, Cléopâtre doit s’incliner en nous cédant sa dernière ville.

En 1816, nous faisons enfin tomber la première ville aztèque et rien ne pourra plus nous arrêter.
Nous générons de plus en plus d’or (+900 or/tour).

Nous sommes désormais prêts à nous emparer de la dernière ville Espagnole et nous leur déclarons la guerre.

En 1830, nous capturons Barcelone et l’empire espagnol disparaît.

X. Gorgo impitoyable

Les Aztèques perdent leurs villes les unes après les autres et sont désormais seuls au monde face à notre toute-puissance.

En 1838, nous libérons la Cité-État de Toronto (industrielle).

Texcoco est capturée en 1844. C’est au tour de Xochicalco en 1848.
En 1854, nous capturons deux autres villes aztèques et il ne leur reste désormais plus que leur capitale.

En 1860, nous sommes sur le point de nous emparer de la dernière ville de notre ennemi.
Enfin…