Guide Civilization 6 Khmer

Préambule du tuto civ6 Khmer

La civilisation des Khmers a été introduite par Firaxis avec le DLC « Path to Nirvana » en Octobre 2017, en même temps que l’Indonésie.

L’histoire de son dirigeant, l’empereur Jayavarman VII, prends place au Cambodge dans la deuxième partie du XIIème siècle. Son frère aîné, Yaçovarman II, alors roi, sera assassiné par les Chams (un autre peuple du Cambodge, majoritairement musulman). Ces derniers occupant désormais le pays, sa famille et lui seront forcé à l’exile.

Il passa toute sa jeunesse à faire la guerre aux Chams et c’est finalement en 1181 qu’il parvint à vaincre ses adversaires. Dans la foulée, il se fera couronner roi et annexera le pays de ses ennemis vaincus.

Sous son règne jusqu’à sa mort en 1210, il a mené une politique qui sera qualifiée de « prestige » par les historiens, avec la construction de monuments, de bâtiments et temples religieux, d’aqueducs, d’hôpitaux etc. Il instaura également une nouvellement religion d’état, le bouddhisme.

Caractéristiques

Monastères du roi – La construction d’un lieu saint fait l’objet d’une bombe religieuse, incorporant les cases adjacentes à la ville dans laquelle ce dernier est construit. De plus, elles fourniront de la nourriture et des habitations supplémentaires si elles sont adjacentes à une rivière.

Grand Barays (aqueducs) – Les aqueducs fournissent un bonus de foi et d’activité. Le rendement en nourriture des fermes adjacentes est également amélioré.

Unité spéciale : Le Domrey : Remplace la catapulte. Peut se déplacer et tirer sur le même tour. Puissance en mêlée : 33 (+10 vs une catapulte) Puissance de bombardement : 45 (+8 vs une catapulte) Coût de production : 220 (+100 vs une catapulte) Maintenance : 3 (+1 vs une catapulte).

Bâtiment unique : Prasat – Remplace le temple. Emplacement de relique supplémentaire et octroie la compétence martyr à vos missionnaires (création d’une relique en cas de mort de vos missionnaires en combat théologique).

Gameplay Khmer civ6

Le Khmer bénéficie d’un biais faisant en sorte qu’il soit placé à côté de rivières, le plus souvent proche du centre de la carte. De plus, il dispose régulièrement de nombreuses cases de forêts tropicales et de collines.

Début de partie :

De façon générale, vous aurez intérêt orienter votre développement autour des rivières et à aller chercher vos lieux saints rapidement afin d’aller chercher vos différents bonus le plus rapidement possible. Ces derniers vous permettront de faire augmenter la population de vos villes (et donc intrinsèquement votre science et votre culture) ainsi que d’aller débloquer votre religion.

Même si, en fonction de votre situation, diverses options sont possibles, le panthéon de la déesse des rivières est tout indiqué (+2 habitations et +2 activités pour les lieux saints). Ce dernier se combinant particulièrement bien avec les bonus et le biais de positionnement sur la carte des Khmers. A noter : ce panthéon n’est pas très contesté contrairement aux colonies religieuses ou aux dieux de la mer. Cela peut d’ailleurs vous permettre de ne pas forcément prendre la carte culte impérial (+1 or +1 de foi dans la capitale) pour privilégier celle de l’urbanisme.A vous de choisir.

Le choix de votre premier gouverneur est également assez simple : la population des villes Khmers montant très vite, Pingala est une excellente option peu importe votre situation.

En cas de situation difficile avec un voisin agressif comme la Scythie, l’Amérique ou encore la Mongolie par exemple, se limiter à 2 ou 3 villes, prendre le défenseur de la foi puis aller chercher au plus vite les technologies militaires (archers et travail du fer) nécessaires à votre défense doivent vous permettre de contrer une première offensive et d’attendre un timing qui vous sera plus favorable.

Les Khmers vous offrent d’ailleurs des options offensives pertinentes : votre unité spéciale, le domrey, sera très efficace. Accompagnés de spadassins, d’un général qui offrira un très important point de mouvement supplémentaire, de la croisade et vos « cataphans » seront particulièrement dangereux pour vos voisins en début de partie.

Pour ce qui est de votre religion, plusieurs options s’offrent à vous :

  • croisade ou défenseur de la foi en fonction de vos ambitions militaires
  • la chorale, qui peut vous permettre de ne pas avoir besoin de prioriser les places du théâtre tout en conservant une culture suffisante pour débloquer suffisamment vite votre chapelle du grand-maître ainsi que les lumières.
  • La valeur travail, afin d’augmenter la production de vos villes.

Compléter votre salle d’audience rapidement se révélera être un bon choix dans la majorité des cas, afin de ne pas entraver le développement de vos villes.

Milieu de partie :

Si vous arrivez à obtenir un âge d’or, la monumentalité se révèle être un bon choix par rapport aux autres. Elle vous permettra d’accélérer votre développement en allant chercher quelques villes supplémentaires et aménager votre territoire, qui comprendra souvent de nombreuses forêts tropicales.

Suite à cela, vous pouvez ensuite enchaîner sur le stylo, le pinceau et la voix. En effet, vous devriez désormais avoir suffisamment de quartiers pour que ce choix vous apporte un montant conséquent de culture et d’or.

L’or est d’ailleurs souvent là où le bât blesse avec les khmers, surtout avec une activité militaire. Plusieurs solutions existent pour y remédier :

  • Améliorer votre religion en allant chercher la dîme ou la propriété de l’église
  • Aller chercher deux promotions de Reyna et la positionner sur une ville à forte population
  • Si vous avez pris Chorale dans votre religion, vous pouvez prioriser les plateformes commerciales plutôt que les places du théâtre, ce qui vous offrira un revenu plus conséquent ainsi que des routes commerciales.

Pour ce qui est du développement de vos villes, nous avons vu au début de ce guide que vos aqueducs apportent des bonus supplémentaires non négligeables. Avec vos rivières, vous aurez donc l’occasion de placer vos aqueducs mais aussi de bonnes zones industrielles, augmentant considérablement la production de vos villes. Il faut d’ailleurs garder cet élément en tête lors du positionnement de vos premiers lieux saints afin de ne pas vous gêner plus tard dans le positionnement de vos aqueducs & zones industrielles plus tard.

En ce qui concerne le choix de nouveaux gouverneur, Magnus (surtout lors de votre monumentalité) est pertinent pour profiter autant que possible de l’aménagement de votre territoire. Reyna pourra vous aider à gérer votre économie. Amani pourra vous aider à contrôler les cités états dont vous aurez besoin. Celles de foi seront d’ailleurs intéressantes pour optimiser votre monumentalité et ensuite votre chapelle du grand-maître. Zanzibar ou Buenos Aires pour les activités peuvent aussi être de bons choix.

En milieu de partie, vous allez obtenir une deuxième fenêtre militaire intéressante. Vous avez normalement amassé un certain volume de foi et vous allez pouvoir débloquer votre chapelle du grand maître. Cette dernière doit vous permettre de constituer rapidement une armée de cuirassiers et de canons de campagnes. De plus, si vous avez conservé quelques domreys avec des promotions, vous pouvez les transformer en bombardes. L’ensemble doit vous permettre d’être menaçant.

Fin de partie :

Si votre activité militaire a été couronnée de succès, vous pouvez envisager de continuer dans cette voie. L’avantage accumulé par la prise de villes adverses et le développement de l’ensemble de votre empire doit vous permettre de conquérir le reste du monde et d’arriver à la victoire finale.

Vous pouvez également envisager une victoire scientifique. En effet à ce stade, vous devriez avoir une production intéressante dans vos villes. Si vous avez suffisamment de campus, combiné à l’utilisation de la carte rationalisme (+50% de science dans vos villes de plus ayant une population d’au moins 10 habitants) vous devriez pouvoir envisager confortablement cette option, tout en ayant les moyens de vous défendre.

Pour résumé : La civilisation des khmers est polyvalente. Elle permet de s’adapter à un grand nombre de situation et de viser n’importe quel type de victoire, même si celle scientifique, militaire ou encore religieuse sont plus évidentes.

Un grand merci à Lege qui a partagé sa connaissance des Khmers pour alimenter ce guide.

Foxhounds – 21/12/2019

Une réflexion sur “Guide Civilization 6 Khmer

  1. Vachement sympa ce format de guide !
    Ça change des guides qu’on peut trouver sur d’autres sites moins spécialisés qui se contentent de faire une relecture des bonus du peuple :D
    Ça serait cool qu’il y en ait d’autres, même si je me doute bien que ça doit prendre un peu de temps !
    Bon courage a CivFR et bonne continuation ! ;-)

Laisser un commentaire