Ce sujet a 6 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Maxsilv, il y a 5 mois et 2 semaines.

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)
  • Auteur
    Messages
  • #1096

    Maxsilv
    Participant

    [Civ 6] Récit PBEM 2 – Perse

     
    Cher journal,
    il m’est arrivé une expérience incroyable, un truc dément. L’autre jour, j’ai traversé la rue… et j’ai trouvé du travail !
     
    Pas n’importe lequel, en plus : celui d’être le dirigeant d’une civilisation millénaire !
    Je suis devenu Cyrus, roi de Perse. Laisse-moi te raconter comment ça s’est passé…
     
     

    Cyrus
    J’ai l’air classe, non ?
     

    Jour 1 | Cyrus assume d’être roi de Sumer

     
    J’ai dit que j’étais roi de Perse, mais je suis bien plus que ça. Je suis Cyrus le Grand : « roi de Babylone, roi de Sumer et Akkad, roi des quatre coins du monde ! »
    T’as vu, j’ai bien appris ma leçon ! Je suis sûr que c’est grâce à ça que j’ai obtenu le poste. Mon conseiller Pôle Emploi ne s’y est pas trompé : seul un individu doté d’une intelligence supérieure peut gouverner l’été… Ça veut bien dire été, « Sumer », non ?
     
    Peu importe. Au pire, je trouverai bien dans mon empire quelqu’un qui connaisse la signification de ce mot. C’est décidé ! Demain, je sors de mon palais et je visite la capitale : Pasargadae.
     
     

    Pasargardae
    J’ai utilisé le mot « empire », moi ?
     

    #1125

    Maxsilv
    Participant

    Jour 2 | Cyrus hi… l’araignée ! il a régné

     
    Le territoire perse se limite à quelques maisons construites au bord de l’eau, cernées par la forêt équatoriale… la belle affaire ! Je comprends mieux pourquoi personne ne voulait ce poste de dirigeant.
     
    La populace se met à crier « vive le roi des rois ! » en me voyant, mais elle aurait meilleur compte de m’appeler le roi de la jungle…
    Bah oui, parce que la première chose qu’elle me demande, c’est de m’enfoncer dans la végétation pour y trouver des choses comestibles. Est-ce que j’ai l’air d’un cuisinier ?
     
    Bref, comme on dit, « trop bon, trop con » ; j’y vais. En chemin, je croise un groupe de guerriers – des armoires à glace, des montagnes de muscle… les mecs de confiance, quoi ! Là, ni vu ni connu, je les embrouille. Je leur déclare, avec ma plus belle voix :
     

    « Hé ! Bonjour Messieurs les Costauds.
    Que vous êtes forts !
    Que vous me semblez beaux !
    Sans mentir, si vous me dites ce qu’est le Sumer,
    Vous êtes les plus virils et des hommes sans peur. »
     

     
    Du moins, c’était l’idée, mais au dernier moment une chose velue et avec plein de pattes est passée dans mon champ de vision ! Confronté à ce péril mortel, n’écoutant que mon courage, je me suis découvert un talent caché pour monter aux arbres.
     
    Je crois que cet exploit physique a impressionné la troupe, car, du haut de mon perchoir, je l’ai entendue dire : « le boss c’est trop un boloss ! »
    Je ne connais pas ce mot. Mais, comme je suis intelligent, je ne sors jamais sans mon dictionnaire !
     
    Je sais ce que tu vas me reprocher, cher journal… Non, je ne vois pas en quoi savoir lire avant d’avoir découvert l’écriture serait gênant. Et non, ça ne m’encombre pas plus que ça ; j’ai pris le format poche !
    Le problème, c’est que le dictionnaire ne connaît pas non plus ce mot-là : il n’y a rien entre « bolomètre » et « bombage » !
     
     
    Que c’est dur d’être dirigeant, décidément ! Heureusement, je n’ai pas complètement perdu ma journée ; en cherchant une liane pour redescendre de mon arbre, je trouve enfin ce pourquoi j’ai bravé tous ces dangers : un régime de bananes.
     
    Ainsi le destin veut-il que je sois à la tête d’une république bananière !
     
     

    Bananeraie
    Une banane ! Une banane ! Mon règne pour une banane !
     

    #1253

    Maxsilv
    Participant

    Jour 8 | Cyrus a une grande soif

     
    Cher journal,
    je ne sais toujours pas ce que signifient « Sumer » et « boloss », mais je connais trois nouveaux mots : « Mu », « Atlantica » et « Uluru » !
     
    Chose encore plus amusante, j’ai appris l’existence de ces curiosités linguistiques en demandant à mes guerriers ce qu’ils ont fait pour s’occuper, en attendant que des éclaireurs, dûment formés par mes soins, aillent découvrir le monde.
     
     
    À défaut d’avoir trouvé un barbare sur lequel écraser leur gourdin, mes musculeux amis ont trompé l’ennui en allant au-delà du fleuve, par-delà les forêts et les plaines… que c’est merveilleux !
     
    Selon ces braves – intellectuels, néanmoins –, Pasargadae se situe sur le continent de Mu. En marchant vers le Nord, on atteint un grand désert, qui marque le début d’un autre continent, celui d’Atlantica.
     
    La chaleur, la soif, les serpents et les scorpions. Ils ont surmonté toutes ces embûches. Et là, ils l’ont vu : l’Uluru, la cité des sables… pardon, l’Uluru c’est juste un caillou, en fait. Il paraît que sa vue donne des envies de se cultiver ou de prier, blabla… Sérieusement, est-ce que j’ai une tête de tour operator ?!
     
     
    Je vais te répondre : non ! Moi, je me vénère et je suis vénèr et je suis vénal ! Alors, forcément, quand on m’a dit que des gueux, de la cité-État de Muscat, s’engagent à me donner de l’argent, juste parce que mes guerriers sont les premiers êtres humains qu’ils croisent, ça me plaît davantage. En plus, j’aime boire du muscat !
     
    T’as vu, je suis un malin : muscat, je connais déjà ce mot.
     
     

    Muscat
    J’espère que personne ne viendra briser les noix de Muscat(de)…
     

    #1318

    Wulfila
    Participant

    Tes récits et ta présentations sont toujours aussi cool.

    Du peu que l’on voit ta map est nulle, pas de prod et en plus des ressources qui demandent des plantations :-(

    #1320

    Maxsilv
    Participant

    C’est clair que j’ai un peu tiqué au lancement de la partie, mais je pense que j’aurais réussi à en faire quelque chose si la partie avait continué. La jungle m’a motivé à déployer un campus sur la case de désert qu’on voit en bas à droite des captures d’écran de ma capitale, ce qui fait que j’allais récupérer Hypatie vers le tour 50. Entre ça et la présence de thé dans ma deuxième ville (où je comptais fonder la religion de la « Théière cosmique », d’ailleurs), j’avais de quoi générer une quantité raisonnable de science.
    Et pour avoir un monstre de production, j’avais repéré une zone avec blé et collines de plaines, où fonder ma troisième ou quatrième ville.
     
    De toute façon, mon récit donnait le ton : je comptais me faire plaisir avec cette partie !

    #1324

    bigbang
    Participant

    Je viens de lire et franchement, j’ai bien rigolé :) Tu as un don pour rendre ça carrément plus attractif :D

    #1327

    Maxsilv
    Participant

    Merci ! L’avantage avec les récits humoristiques, c’est que même moi je finis par ne plus savoir si c’est la présentation qui rend mes stratégies stupides, ou si je fais vraiment des bêtises en jeu ! :whistle:

7 sujets de 1 à 7 (sur un total de 7)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.